Ama, les pêcheuses de perles

Les ama, sont plus que des plongeuses en apnée, elles sont les gardiennes d'une tradition qui remonte à plusieurs millénaires. Venez les rencontrer à Toba, là où la culture des pêcheuses de perle reste vivante.

Les femmes de la mer

Le mot ama signifie "femmes de la mer", et désigne au Japon les femmes qui vivent près des côtes et dont la profession consiste à plonger quotidiennement dans les fonds de la mer. La tradition remonte à plus de 4 000 ans comme en témoigne le recueil de poèmes Man'yoshu qui mentionne les plongeuses sur l'île d'Okinawa.

Le Japon étant un archipel d'îles, il n'est pas étonnant que même les femmes cherchent à se procurer les richesses que l'on trouve au fond de la mer : les algues, les oursins, les escargots de mer, etc. Mais ce qui les rendaient extra-ordinaires, c'est que jusque dans les années 1970, les ama ont pratiqué la plongée en apnée sans autre équipement qu'un pagne, sans combinaison ni bouteille. 

Une tradition en danger, mais qui persiste

Les ama occupent une place spéciale dans l'imaginaire japonais. Elles ont été immortalisées par des estampes d'Utamaro et de Hokusai, et plus tard par le photographe Iwase Yoshiyuki, qui a contribué à répandre leur image de sirènes japonaises dans le monde occidental. Les ama sont associées à la pêche à la perle au 19ᵉ siècle, quand Mikomoto Kokichi met au point les nouvelles techniques pour la culture d'huitres perlières, près des côtes de la ville de Toba, dans la préfecture de Mie, où habitaient de nombreuses ama.

La population des ama se réduit à présent de manière dramatique. Alors qu'elles étaient encore 70 000 dans les années 1950, en 2010, elles ne sont qu'environ 2 100. Mais elles continuent à perpétuer la tradition malgré l'âge avancé de beaucoup d'entre elles. Certaines continuent à plonger passé 80 ans ! 

Une visite par une organisation locale à la rencontre des ama

Avec cette visite organisée à Toba, vous pourrez découvrir cette tradition des ama dans son authenticité. Une expérience immersive inoubliable. La visite commencera avec une visite au musée des perles Mikomoto, où vous assisterez à une démonstration de plongée par des ama.

Ensuite, vous continuerez vers le village des ama, Osatsu, où vous déjeunerez de fruits de mer fraîchement péchés dans une hutte pour ama. Vous visiterez entre autres aussi le musée de la culture ama, le temple de Ishigami dont les déités protègent le village d'Osatsu ainsi que les ama depuis toujours, et bien entendu vous aurez l'occasion de discuter et partager avec des ama encore en activité.

Le rendez-vous a lieu au bureau du Kaito Yumin Club, mais vous pouvez demander un rendez-vous à la gare ferroviaire JR de Toba si vous le préférez.

* Le français ne faisant hélas pas partie des langues prévues pour cette activité, veuillez noter qu'elle aura lieu en anglais.

Localisation


Ama, les pêcheuses de perles

117 € par personne